Rollkers

Projet ROLLKERS

Le projet Rollkers

rollkers

A l'instar du piéton qui marche sur un tapis roulant augmentant sensiblement sa vitesse de translation (vitesse de translation = vitesse de marche + vitesse du tapis roulant), l'idée explorée dans ce projet de R&D consiste à doter le marcheur d'un tapis roulant "personnel embarqué".

L'idée est de proposer à toute personne se déplaçant en milieu urbain un équipement d’assistance électrique à la marche. Les bénéfices attendus évidents pour les trajets 100% marche à pied concernent aussi le kilomètre résiduel des trajets en transports en commun : gain de temps et de fatigue. On peut ainsi espérer renforcer l'usage des transports en commun, en ramenant vers eux les personnes qui les délaissent au profit de la voiture à cause du kilomètre résiduel.

 

L’objectif principal du projet Rollkers est le développement d’un EDP (Équipement de Déplacement Personnel) innovant, se distinguant des EDP connus à ce jour par sa capacité à enjamber, franchir les trottoirs et les seuils, ainsi que prendre les transports en commun.

• Totalement intermodal : on monte tel quel dans les transports en commun, on continue dès la descente.
• Trajet piéton « sans couture » : l’utilisateur est en mode piéton de bout en bout ; il franchit les seuils.
• Naturel et assisté : il conserve l'exercice naturel de la marche à pied, à laquelle il est totalement intégré.
• Pour tous et sans apprentissage : contrairement au solowheel ou à l’hoverboard, il ne requiert ni aptitudes physiques particulières pour l'équilibre, ni apprentissage long et à risque.
• Économique : Lors des phases d'industrialisation futures, le prix de vente sera volontairement bas, pour être accessible au plus grand nombre.
• Compact et léger : pour être aisément rangé et, le cas échéant, porté (à noter que ce sont plutôt les Rollkers qui transportent leur utilisateur que l'inverse).

rollkers1

 

 

Les Rollkers sont également une invention de rupture technologique : ils embarqueront un procédé inédit de stabilisation des roues qui permettra, pour la première fois, de marcher naturellement sur des roues comme sur un sol fixe, de la même façon que sur un tapis roulant.

 

 

Du fait de la nouveauté totale du concept-même (équipement totalement intégré à la marche à pied), des innovations complémentaires sont apparues, qui n'existent sur aucun des appareils existant à ce jour :

• Equilibrage automatique : le concept même de stabilisation du train roulant (éventuellement chenilles) sécurise l'utilisateur, qui peut marcher sans crainte sur les Rollkers dès qu'il les a chaussés pour la première fois ; quelques minutes d'adaptation seulement sont nécessaires.
• Encombrement très réduit : sans doute le moins encombrant (taille et poids) des appareils de déplacement individuel ; leur volume est comparable à une paire de chaussures de ville ;
• Pilotage instinctif : le premier appareil qui se pilotera totalement aux pieds selon les mouvements naturels de la marche : les intentions de l'utilisateur (accélération, ralentissement et freinage) seront détectées par traitement des signaux issus des capteurs élaborés de chaque Rollkers ; les Rollkers freinent, accélèrent, et ralentissent en même temps que l'utilisateur ;
• Chaussage/déchaussage sans les mains : les Rollkers se fixeront sous les chaussures usuelles de l'utilisateur par chaussage et déchaussage sans les mains (comme les skis, mais sans devoir recourir à des chaussures spéciales),
• Récupération systématique d'énergie : les Rollkers récupèreront l'énergie qui est normalement perdue lors du freinage ou dans une descente ; en outre, ils prélèvent une toute petite partie de l'énergie musculaire lors de chaque pas ("harvesting") ; l'ensemble de ces récupérations d'énergie sera converti en courant électrique de recharge de la batterie,
• Thermo-management de l'électronique embarquée : chaque Rollkers comportera un système de gestion thermique de la batterie et du moteur, de façon à optimiser le fonctionnement (temps froid ou très chaud) et à assurer la sécurité de l'utilisateur. C’est un enjeu capital du projet Rollkers global si on veut éviter les déboires rencontrés par certains produits embarquant une batterie Lithium, tels que les Hoverboard ou Samsung Galaxy note 7, dont les compagnies aériennes interdisent la présence à bord de leurs avions en soute comme en cabine. Les recommandations des agences de sûreté aérienne (EASA et FAA) seront prises en compte pour la construction du CdC besoins.

 

rollkers2

 

rollkers3